Bannière entête

Randos

La nature et ses inconvénients

La nature nous enseigne qu'elle peut nous offrir beaucoup de plaisir mais aussi, parfois, quelques désagréments. Je souhaite juste attirer l'attention des randonneurs, qu'ils soient à cheval ou à pied ou à vélo, etc etc .. sur les dangers que peuvent représenter la piqure de certaines bestioles comme LA TIQUE.

Je m'appuie sur l'excellent article paru ce jour dans Vosges matin pour rappeler à chacun que cette bestiole peut transmettre la maladie de Lyme, maladie qui reste encore à découvrir par les milieux scientifiques autorisés.

"Comment se protéger d'une tique ?"

Les conseils qui nous sont donnés afin d'éviter une iinfection sont :

- se vaporiser les extrémités du corps (jambes, bras) à l'aide d'un spray anti-tique avant toute balade en forêt. A préciser qu'aujourd'hui tous les sprays anti-insectes contiennent de l'anti-tique car ces dernières années il y a eu une recrudescence importante des tiques. Ces sprays sont des répulsifs qui permettent une meilleure protection.

- porter des vêtements assez longs, ....., les shorts et débardeurs sont à bannir lorsqu'on va en forêt.

Difficile d'enfiler un pull en été et se promener léger est tellement plus agréable, que faire ?

- après chaque balade contrôler minutieusement l'ensemble du corps et plus particulièrement les zones sensilbles telles les paupières, derrière les oreilles, cuir chevelu, aisselles, .....  AUSSI BIEN SUR LE CAVALIER QUE SUR LE CHEVAL

- Se munir d'une pince à tiques qu'on glisse entre la tique et la peau, on dévisse dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Ensuite TOUJOURS désinfecter l'endroit où la tique s'était logée. Voici l'arme fatale qui toque la tique !!

                            

EN AUCUN CAS, il ne faut utiliser de l'éther car cela endort la tique qui se sent agressée et lâche sa salive. la tique se fixe par la tête, salive qui transmet la maladie de Lyme.

Bien surveiller la morsure après avoir retiré la tique, si un halo rouge apparait il est conseillé de consulter son médecin traitant qui, par précaution, prescrira un traitement antibiotique indispensable.

NB : à savoir que la température et l'humidité influenceraient fortement le comportement de tiques porteuses de borrélies (à vos dicos...), elles sont deux fois plus mobiles et recherchent plus activement des proies quand il fait chaud et sec.

Et aussi, La fragmentation des forêts, la perturbation de dynamiques des populations faunistiques et des équilibres sylvocynégétiques, la régression de prédateurs occasionnels et parasitoïdes des tiques sont autant de facteurs favorisant la prolifération de tiques et autres insectes transmetteurs de maladies qui peuvent être très graves comme de Lyme.

 

 

 

Powered byE2I sports